C'était mieux avant...

Flash Info

Cette catégorie contient 26 articles

Un Réseau Social Pour Les Victimes Du Cancer.

Alors que quelques gros blaireaux se cassent les couilles entre eux avec une pseudo guerre entre Google+, Facebook et Twitter, d’autres réseaux sociaux plus spécialisés se créent à côté de ça, comme Proust ou I Had Cancer.

Créé par Mailet Lopez, I Had Cancer est effectivement un réseau social réservé aux personnes atteintes ou ayant été atteintes d’un cancer, ainsi qu’à leurs amis et leurs familles, afin de partager leurs expériences. Un bon moyen de ne pas se sentir seul pour certains durant cette épreuve et de trouver d’autres oreilles attentives.

La présentation du projet par sa créatrice, c’est dans la vidéo ci-dessous.

Un LipDub En Maison De Retraite : Check.

La vague des LipDubs a bien sévi, il y a deux ans de cela, au sein des écoles de commerce / communication et des entreprises principalement. Inutile de vous représenter le principe donc. Et si on pensait le mouvement mort et enterré aujourd’hui, après nous avoir globalement offert que du WTF médiocre et pathétique (UMP en tête), et ce malgré quelques rescapés (Merci les étudiants en comm’ de l’UQAM), c’était sans compter le dernier en date qui les explose quasiment tous.

Réalisée avec des seniors du Clark Retirement Community de Grand Rapids (Michigan), et par des étudiants et des professeurs de la Grand Valley State University (Film & Video Production), la vidéo délivre un résultat qui est juste génial et totalement surprenant.

C’est absolument touchant, drôle, hyper bien organisé et pensé, le tout en respectant au maximum les règles du LipDub et en s’accompagnant d’une ambiance travaillée. Merci à des costumes divers, adaptés et à l’utilisation très judicieuse de la reprise jazzy de Feeling Good (Muse) par Michael Buble.

Mais plus que des mots, la vidéo parlera amplement d’elle même. Fou.

Le Coup De Foudre De La Semaine : Vikki Blows.

Je ne connaissais Vikki Blows que d’un délire purement geek, puisqu’elle avait notamment poser pour des affiches bien sexes de Devil May Cry 4. Mais je ne suis jamais allé plus loin dans mes recherche. Et pourtant j’aurais dû. Mais l’erreur est aujourd’hui réparée.

Effectivement, cette anglaise de je-ne-sais-pas-quel-âge-et-on-s’en-branle est décidément mon coup de foudre de la semaine. Vous l’aurez compris, cette nouvelle rubrique n’est pas là pour vous faire la bio d’une nouvelle bombe par semaine, mais est bel et bien un moyen d’en découvrir de nouvelles et d’approfondir ensuite par vous même.

Quoiqu’il en soit, Vikki Blows est belle, sexy, tatouée, hyper bien foutue, et un brin trash et sauvage. Inutile donc d’insister sur le fait qu’elle saura sans mal émoustiller mâles et surement femelles. Bref, une très jolie (re)découverte au détour d’une photo postée sur tumblr, qui est décidément la plate-forme blogging du boulard.

Enfin, parce que vous le méritez bien, voici quelques photos softs. Pour les clichés plus explicites, rendez-vous dans les liens en fin d’article.

Vikki Blows

Vikki Blows

Vikki Blows

Son blog / Ses Vidéos / Sa Page Front / Sa Chatte / Son Site Officiel

C’Etait Mieux Avant : L’Algérino – Sur La Tête De Ma Mère

Wallah un article sur l’Algérino, un an après avoir été le tube de l’été pour quelques connards dans mon genre ? La tête de ma mère !

Et ouais, parce que l’été que j’ai passé l’année dernière était bien beau gosse, retour en arrière avec l’Algérino, le gros losedé du rap français qui aura réussi à vendre 4 copies de son album, mais qui m’aura toutefois bien éclaté avec son single Sur La Tête De Ma Mère.

Entre les Waka Waka et Wavin’ Flag que j’écoutais en boucle avec les potos en regardant les défaites de l’équipe de France pendant la Coupe Du Monde, ou pendant les lourdes sessions de Fifa 10 de 23h à 8h du mat’, l’Algérino n’était pas trop loin pour emmerder le monde, et on lui rendait hommage en chantant sa connerie à chaque soirée comme de gros teubés. Un futur grand #classchit. Et je hlef même pas.

Des passages techniques de la mort, des punchlines de laisse tomber, une instru’ de ouf… Il ne faut d’ailleurs pas oublier le clip, qui mérite la palme de la meilleure réal’ de 2010, avec le passage remix à vomir en fin de vidéo, ou bien ses guests toutes pourraves. On s’en souviendra encore durant des années. Ou pas, pour certains.

A côté de ça, cet été me paraît bien morne. Il manque un grand tube tout moisi. Bref, à force de dire que c’était mieux avant, je vais finir par passer pour un vieux con. Balékouy. On est des fous, des barges, on roule en ville en marche arrière. Yeaaaaaaaah.

Internet C’Est Vert Comment ?

Avez-vous une idée de ce que vous dépensez en énergie lorsque vous surfez sur Internet ? Surement pas. Et c’est à cette question que tente de répondre cette vidéo, réalisée par Patrick Clair pour le compte de HungryBeast sur ABC TV.

Pour plus d’informations, rendez-vous directement sur la page Vimeo.

Du Skate Dans Un Flipper.

Vous en rêviez peut-être, et Mountain Dew l’a fait.

Effectivement, pour la sortie de ses trois nouvelles saveurs de boissons gazeuses, la marque a mis en place un dispositif promotionnel juste génial en Nouvelle-Zélande : Le Mountain Dew Skate Pinball. Et comme dans un vrai flipper, lorsque vous passez sur certaines zones spécifiques, ça clignote de partout, ça balance des sons et vous marquez des points qui seront affichés en live sur un écran géant.

Même si je ne sais pas faire de skate et que je risque de m’éclater comme un gros tas, je veux ça en France.

Directed By : Jae Morrison et Warren Green

E3 2011 : Buzz Wars x On Fait Le Bilan.

A la base, je voulais vous faire une couverture de l’E3, avec les moments forts, mes coups de coeur, mes coups de gueule, les comptes rendus des conférences… Ça m’aurait rappelé de bons souvenirs, j’ai été rédacteur pendant 3 ans sur un site de JV. Mais non, cet E3 était tout pourri. Je n’ai même pas eu la motivation de faire un vrai récap’ complet. La lose.

E3 Buzz Wars 2011

A la place, voici plutôt une image qui met en avant les constructeurs et les éditeurs qui ont le plus  buzzé pendant l’Electronic Entertainment Expo 2011 (cliquez ici pour agrandir). Et c’est sans surprise que l’on retrouve Nintendo une fois de plus en première place du top buzz constructeurs, avec un Sony pas très loin derrière et un Microsoft à la ramasse. En même temps il fallait s’y attendre après cette conférence Kinect horrible. Du côté des éditeurs, c’est Electronic Arts qui remporte le combat haut la main et Ubisoft qui prend la deuxième position. Quant aux restes… Ils sont juste quasiment absents. C’est triste à voir.

Pour en revenir une dernière fois à cette édition de l’E3 de manière générale et en guise de conclusion : Alors oui, l’ensemble des jeux présentés  cette année étaient bons, voire excellents (BF3, Tomb Raider, Uncharted 3, Mario 3DS…), mais bordel qu’est-ce que ça manquait de fraîcheur et de surprises. Heureusement qu’il y avait Rayman Origins et une ou deux perles (Sound Shapes…) qui ont retenu mon attention sur PS Vita(a) pour faire passer la pilule.

On passera vite fait sur la Wii U hein, dont la communication bien foirée et confuse au possible de la part de Nintendo m’ont donné envie d’hurler au gros #fail. Et puis quel nom de console de merde. Mais bon, elle a tout de même du potentiel que l’on découvrira très vite je pense. BGE2 devrait y voir le jour, ce n’est pas rien. J’ai envie d’y croire.

Quoiqu’il en soit, un an d’attente pour ça, ça fait mal au cul. J’ai bien envie de dire « Vivement le Tokyo Game Show« , même si le jeu vidéo japonais faisait bien la gueule pendant le salon ricain cette année. Reste qu’entre plus de détails sur la Wii U, The Last Guardian, MGS Rising et FF Versus XIII, sans compter bien évidemment sur les OVNIS nippons à prévoir, ça ne pourra pas être pire.

Cette génération de consoles m’aura décidément bien emmerdé. Même MGS 4 a réussi à être moins bon que ses prédécesseurs. Monde de merde.

[VIA]

The 90’s Shock The 10’s : Clash Générationel.

Vous êtes plutôt années 90 ou années 2000 ?

Si je pose cette question, c’est parce qu’un battle de platines entre We Are The 90’s, organisateurs de soirée rétro à succès à la gloire des 90’s, et Merystache, un collectif urbain du genre hype qui réunit forcément DJs, photographes et designers,  sera organisé au fat Citadium du 50/56 rue Caumartin (à Paris) le 15 juin dès 17h. Le tout pour le compte de Casio G-Shock.

Les sons vont se balancer pendant 1h30 non stop, et ce sera au public de décider du vainqueur à l’applaudimètre.  Et pour teaser un peu sur l’évènement, une vidéo tout de même bien marrante a été balancée sur le net. Ça se vanne gentiment, et ça reflète justement, je pense, les idées reçues que chaque génération peut porter l’une sur l’autre. Avantage quand même aux 90’s, juste pour Sonic 2. Et parce qu’ils font moins beaufs aussi.

Bref, ça s’annonce tout de même assez sympa, l’initiative est intéressante, et si vous ne bossez pas je pense qu’il y a de quoi passer un bon moment.

Event Facebook / We Are The 90’s / Merystache / Casio G-Shock

Meltones – Nearly Colored

Les Meltones, vous connaissez ? Probablement pas, et c’est tout à fait normal puisqu’ils ne sont pas (encore) très connus. Et pourtant si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que je pense qu’ils gagnent à l’être. D’autant plus que leur premier album, Nearly Colored, vient tout juste de voir le jour.

Si leur histoire est bateau, c’est à dire celle de quatre potes habitant Versailles Boulogne-Billancourt qui se rencontrent au collège et qui décident un jour de faire de la pop et du rock aux influences allant d’Oasis à Lynyrd Skynyrd, sans oublier les Beatles et compagnie, il n’en reste pas moins un groupe attachant et rafraîchissant qui fait plaisir aux cages à miel.

Meltones

Et ce n’est à mon avis pas une coïncidence, cash et coup de pouce de My Major Company mis à part, si Philippe Zdar (Cassius), en compagnie de Florent Livet, a bien accepté de les produire. D’un coup le rapprochement avec Phoenix devient de plus en plus évident, même s’il est clair que les Meltones n’ont pour le moment pas la prétention, ni encore les capacités, de se confronter à ce monstre qu’est devenu notre représentant international de la French Touch Pop Rock aux douces inspirations anglaises. Mais peut-être qu’avec le temps la donne changera, puisqu’il y a de jolies perles dans ce qu’a à nous offrir ce nouveau quatuor français, qui aurait sans doute rêvé d’être né outre-manche.

MeltonesMais cessons de tergiverser et penchons-nous sur ce qui nous intéresse : l’album. Alors, c’est bien ? C’est nul ? C’est moyen ? La réponse est : Oui, c’est vraiment très bon. Alors bien évidemment il y a des faiblesses, comme un manque certain de surprises et de véritables prises de risques, la faute à un ensemble  de compositions somme toute très faciles, exception faite pour le surprenant I Don’t Leave Today auquel je ne m’attendais pas du tout.

On pourra mettre en avant aussi des ressemblances parfois trop frappantes avec The Kooks, ou même Phoenix. Une sensation de déjà entendue qui pourrait vous prendre, mais qui ne durera finalement pas bien longtemps. Mais fallait-il en espérer autrement d’un groupe qui s’inspire allégrement de la pop-rock anglaise et qui n’aspire, on imagine, qu’à rejoindre ses illustres représentants ? En gros, et pour être clair, Meltones n’invente rien. Toutefois malgré ces points noirs, Meltones arrive à sortir magiquement du lot, à sublimer ses chansons et à nous offrir une musique entraînante, électrique, mélodiquepêchue et pleine de promesses.

Et c’est bien là le principal, car beaucoup de morceaux vous feront bouger et sourire bêtement, que vous soyez assis, allongés ou bien debout dans une salle de concert. Vos pieds et votre tête les remercieront sans que vous ne puissiez y faire grand chose, et ce avant et bien après écoute, tant vous aurez du mal à vous défaire de certains titres. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Il y a des tubes en puissance (Kill Me That Way et Don’t Stop Breathing principalement) dans ce Nearly Colored, qui feront sautiller sans aucun soucis les franges, les mèches et les petits culs moulés dans leurs slims trop serrés. Seul le titre Only Time Can Fix My Heart m’aura laissé de marbre, même s’il m’a rappelé quelque chose de Strokes bizarrement.

Pour conclure, ce Nearly Colored des Meltones est un album efficace, jeune, naïf et attachant, plein de couleurs et de soleil, que j’ai pris plaisir à écouter en boucle sans jamais me lasser une seule seconde, et qui, je l’espère, permettra au groupe d’ouvrir de nouvelles portes et de parfaire ce qu’ils nous ont offert jusqu’à maintenant. Un bel avenir les attend.

C’est pourquoi je ne peux que leur souhaiter une belle aventure après cet essai réussi, que j’ai tout bonnement adoré. A écouter et à se procurer dès que possible.

MySpace / Deezer / My Major Company / Achat Fnac / Facebook

CO : La Chaîne Vimeo Fétichiste Des Pieds.

CO, c’est pour Cafe Obsession. Et Cafe Obsession, c’est une chaîne bizarre où les orteils et leurs mouvements sont à l’honneur.

Ne me demandez pas comment j’ai trouvé ça, mais Vimeo est décidément un nid à chaînes expérimentalo-chelous où l’on trouve de tout. C’est incroyable. J’en ai surement encore pour quelques années d’articles à la con juste avec ce que j’ai trouvé au cours des dernières semaines sur ce site.

Pour en revenir au sujet principal, je suis incapable de vous dire si les vidéos sont de qualités.  Ce n’est pas trop mon kiff les pieds. C’est utile pour marcher quoi… Sachez tout de même, et là je parle aux plus gros fétichistes d’entre vous qui adorent le porno, que vous ne verrez pas d’images de nanas en train de masturber des mecs montés comme des éléphants avec leurs petits petons.

Vous n’aurez que du soft, du WTF et de l’étrange. Vous apercevrez limite une culotte ou un soutif de temps en temps. Mais abandonnez direct l’idée du téton. C’est mort. Vous ne verrez exclusivement que différentes filles exhiber leurs pieds. Danser. Bouger leurs orteils. Et parfois même essayer d’être sexy et d’attraper du raisin pour ensuite l’écraser… C’est incompréhensible et à certains moments même un peu glauque.

Les gens sont malades. Sauf si je n’ai pas compris le truc. Si ça se trouve c’est des blagues élitistes. Ou un délire de laisse tomber. Mais avec 151 vidéos au compteur, j’ai un putain de doute…

NB : Malheureusement, il est impossible de poster les vidéos. Vous serez obligés d’y aller par vous même, à cette adresse. #Cheh

CO

Les Images Du Jour

Spidey
Batou

Entre ton adresse e-mail pour t'inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 568 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :